Mifid II Akeance Consulting Luxembourg

Préparer la mise en œuvre du MiFID II Challenges et impacts

Pourquoi les marchés initiaux d’instruments financiers (MiFID I) ont dû être reconsidérés ?

Dans le contexte actuel, il existe plusieurs raisons qui ont mené à la réévaluation des marchés initiaux et au passage à MiFID II : besoin de s’adapter aux nouvelles technologies (ex : du trading haute fréquence), croissance de la complexité des marchés financiers, engagement du G20 à améliorer la transparence des instruments autres que de capital (obligations, dérivés, produits de la finance structurée…) et le dernier point, mais non des moindres, la crise financière.

Quelles sont les prochaines étapes règlementaires ?

Les étapes préalables à la mise en œuvre du MiFID II sont les suivantes :

MiFID II timeline

Votée au printemps 2014, la directive européenne en est à la phase de consultations de l’ESMA. Les normes techniques (RTS & ITS) et les avis techniques (AT) seront publiés durant cette période et les industries de services financiers (établissement de crédit, société d’investissement, fond d’investissement) doivent évaluer l’impact de ces nouveaux textes en identifiant les parts de revenus exposées au risque et la meilleure façon d’atténuer les potentielles pertes en revenus.

Quels sont les principaux changements ?

Afin d’évaluer les challenges et les impacts du MiFID II, il est important de connaître les principaux changements liés à cette nouvelle directive :

  • les conseillers financiers indépendants et les gestionnaires de patrimoine ne pourront, ni être payés ni recevoir des incitations ce qui bouleversera tout leur business model ;
  • une gamme plus large de produits et d’activités avec de nouveaux instruments financiers (ex : dépôts structurés émis ou vendus par les établissements de crédit, PRPIs… ;
  • une meilleure protection des investisseurs ;
  • l’établissement des OTF (Organised Trading Facilities) pour les instruments autres que de capital (obligations, dérivés, produits structurés…) ;
  • des exigences de gouvernance d’entreprise plus strictes et une définition plus détaillée du rôle de la haute direction ;
  • un renforcement de la surveillance des produits par les états membres, les régulateurs nationaux auront le pouvoir de bannir des produits financiers, des activités ou des pratiques ;
  • un régime européen harmonisé pour les entreprises des pays tiers ;
  • une meilleure transparence du marché (MiFIR Title II) et des reportings de transaction.

Quels sont les challenges auxquels seront confrontés les différents secteurs et comment doivent-ils les affronter ?

En plus de l’impact sur les P&L dû à l’interdiction des primes pour les conseillers indépendants incitant, ainsi, les entreprises à refondre leur modèle de rémunération, il y aura des impacts opérationnels sur les personnes, les fonctions, les groupes de client, les types de produits, les SI existants et les systèmes de collecte de données.
Par ailleurs, les synergies avec les autres règlementations (EMIR pour les dérivés, AIFMD, CRD IV, MAD, etc.) devront être anticipées.

Quels sont les actions qui peuvent d’ores et déjà être entamées ?

Les acteurs concernés par cette nouvelle directive doivent comprendre et évaluer l’impact potentiel du MiFID II et mettre en place une stratégie adaptée même si, celle-ci, ne rentrera en vigueur qu’en 2017. Ci-dessous notre plan d’action pour cette phase d’anticipation :

MiFID II plan d'action

Comment pouvons-nous mettre nos compétences à votre service ?

Grâce à son expérience, Akeance Consulting a développé un réel savoir-faire pour vous aider à surpasser ces challenges depuis la stratégie jusqu’à l’accompagnement à l’implémentation du projet :

Expertise Akeance MiFID II

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à nous contacter en utilisant le formulaire de contact.

Akeance Consulting
Prenez contact avec
Akeance Consulting Luxembourg

Pour en savoir plus, prenez contact avec les consultants d'Akeance Consulting Luxembourg à l'aide des coordonnés ci-dessous.

+352 26 48 11 67

Contact par e-mail